Ecriture Passion par Patrick

Ecriture Passion par Patrick

Traveling

Intérieur nuit.

Je tourne, je me tourne, je me retourne..............La couette s'enroule autour de moi et me bloque.

J'appuie sur l'interrupteur.

Intérieur jour artificiel.

Mes pieds nus touchent le parquet. Je me mets à la verticale.

Sors de la chambre. La chienne quitte son panier et me suis.

Le couloir...la console...mes clopes et mon briquet. J'ouvre la porte d'entrée et me voici en boxer sur les pavés!

Extérieur nuit.

Il fait doux. Pourquoi l'obscurité accentue-t-elle les bruits? Les oiseaux ne dorment pas, je les entends. Un anniversaire dans le cerisier peut-être!

J'allume ma cigarette. Une fois cette sensation de "remplissage" ressentie, je rejette la fumée vers le ciel. Que d'étoiles ce soir!! Il fera donc encore beau demain?

Je regarde ces étoiles. J'ai envie de les compter comme on compte les moutons mais ce serait ridicule de s'endormir assis sur un banc, dans mon jardin, à moitié nu, non?

Ces étoiles me font penser au petit prince, ce livre qui m'a tant marqué. Ce n'est pas un livre uniquement destiné aux enfants. Beaucoup d'adultes devraient le lire ou relire!

"on ne voit bien qu'avec le coeur". "Tu es responsable de ce que tu apprivoises".

Dis, toi, le gamin blond, apprivoiseur de renards et amoureux d'une rose, me vois tu de là haut? Me vois tu tirer sur ma cigarette comme si ma vie en dépendait? (Ce qui, bien sur , est le cas et certainement la finalité!).

C'est facile pour toi car ta planète est toute petite! Ici, il y a tant de renards à apprivoiser! Et tous tellement différents! Tant de roses à aimer que je ne remarquerais peut-être jamais!

Dans la petite rue, les lampadaires sont éteints. Je ne pense pas que quelqu'un soit chargé de le faire. C'est le progrès mon Prince! Progression, récession?

Ma clope est terminée. J'en rallume une autre avec le restant de mégot.

Et si derrière chaque étoile un défunt me regardait? Un défunt de ma famille ou des mes amis.

Flash back.

Cette idée me déplait, me gène, me dérange!

J'écrase la cigarette et je rentre.

Intérieur jour artificiel.

J'ai besoin d'un café. Besoin ou envie?  En allant vers la cuisine, je passe devant "ma" pièce. J'entr'ouvre la porte et allume la lumière.

Toutes mes guitares sont rangées sur leur supports, sauf l'Ibanez qui est restée sur le plan de travail. La table de mixage est restée allumée! Je l'éteins.

"objets inanimés , avez-vous donc une âme"? Bien sur que oui cher Alphonse!!

Je pose la capsule à l'endroit prévu et je mets la cafetière en route.

Tac tac tac...

Le café coule. C'est très rapide ces nouveaux engins!

Cuillère, sucre...

J'emporte ma tasse sur la table base du salon et j'appuie sur le bouton de la télécommande de la télé.

Sur l'écran plat, trois personnages. Ils se parlent en allemands si les quelques bribes scolaires qui me restent ne me trompent pas.

C'est sous titré.

-Et vous pensiez vraiment que j'étais dupe de votre petit manège?

-Mais Hans, se n'est pas ce que tu crois

-Arrête Helmut et avoue, ce sera plus simple

Bon! Là, il y a un type en gros plan. C'est Hans ou Roger? Je ne sais pas lire en bas de l'écran et regarder la scène en même temps!

Je coupe.

Je porte la tasse à mes lèvres et avale une gorgée de café.

Un bon café sans une cigarette, ça rime  quoi? Je ressort fumer.

Extérieur nuit.

J'allume une clope.

La chienne me regarde avec un air moqueur qui semble dire "bon, qu'est-ce que tu fous?".

Je me sens seul............................je suis seul et sans sommeil...........

 

 



24/05/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres