Ecriture Passion par Patrick

Ecriture Passion par Patrick

la roue (co-écriture)

Un enfant est venu vers nous,
Un enfant qui nous ressemblait,
Avec du sang sur ses genoux,
Ses genoux d'enfant qui courait.

Un enfant léger, un printemps,
L'enfant que nous étions hier,
Ses yeux bleus ignorent le temps
Celui où nous courions naguère.

Le temps sur la roue qui passait.
Est-il vrai, poète, qu'il part,
Le temps de l'enfant qui courait,
Où va-t-il? Vers quelle autre gare?

 

Clorinda

 

Mais oui, c’est vrai qu’hélas il part

Ce temps qui nous échappe tant

Il ne va pas vers une gare

Mais sur une plage au sable blanc

 

De là, il s’enfonce d’ans l’eau

Une eau claire et d’un bleu azur

Et il flotte tel un bateau

Droit devant lui, à vive allure

 

Nous restons à le regarder

Franchir la ligne d’horizon

Isolés dans notre passé

Secoués d’un flot de frissons

 

Mais à toi, je vais te le dire

Ce qu’il advient de tout ce temps

Car je te vois d’un coup blêmir

Attends, je te le dis, …attends

 

Une fois l’horizon passé

Lorsqu’il disparait à nos yeux

Une plage, de l’autre côté

Le voit paraitre radieux

 

Jeunes sont les gens qui l’attendent

Sur le sable de cette rive

Il le prennent de façon gourmande

Laissons les faire, mon soir arrive…

 

Pat



12/10/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres