Ecriture Passion par Patrick

Ecriture Passion par Patrick

L’accoeurdéon

 

L’accoeurdéon

 

Et il ouvre l’écrin au rouge capiton

Le regard attiré par les touches nacrées

Les effleure de ses doigts, divine sensation

Et se laisse enivrer des odeurs du passé

 

Sur la place du Tertre, il revoit sa Lila

Dans sa robe légère valser sur ses accords

Tournoyer en riant, au rythme de ses doigts

Lui lançant des baisers, criant « encore, encore ».

 

La butte bienveillante abrite les Amants,

Même la Basilique pouvait les accueillir,

Les vignes de Montmartre et la rue St Vincent

Résonnaient de leurs cris, leurs rires et leurs soupirs.

 

Mais en été 40, ce fût le vert de gris

Puis cette étoile jaune cousue sur sa poitrine,

L’accordéon se tût, lui rejoint le maquis,

Des Amants de 20 ans que la vie assassine

 

Il ne la revit pas, petite Lila, sa belle

Il sait qu’au vélodrome pour les autres elle chanta

Ces chansons qu’il jouait au piano à bretelles

Dans sa tête, longtemps, il entendit sa voix

 

 

Il sort l’accordéon qui lui semble plus lourd

Il parcourt le clavier de ses doigts douloureux

Il sort l’acœurdéon, Il joue pour son Amour

A la place du Tertre, sur les Lilas, il pleut…

 

Pat

 

« Les escaliers de la butte

Sont durs aux miséreux

Les ailes du moulin protègent

Les amoureux » (Jean Renoir).



29/02/2016
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres